Charpentes fermettes aménageables : Comment bien les réussir ?

L’importance d’une charpente pour une habitation n’est plus à prouver. De la pose à l’entretien, cet ouvrage de construction mérite et exige de grands soins. Le choix entre les divers types de charpentes est pluriel. Vous pouvez toujours vous affranchir des charpentes traditionnelles et opter pour une charpente fermette aménageable. Si tel est votre choix, nous vous invitons à découvrir dans cet article comment procéder pour la pose et l’aménagement de charpentes fermettes aménageables.

Qu’est-ce qu’une charpente fermette ?

Avant d’en savoir plus sur la charpente fermette aménageable, faisons une petite clarification conceptuelle. En effet, une charpente fermette est un assemblage de pièces en bois destiné à soutenir une toiture. Elle a fait son apparition en France en 1970. Encore appelée charpente ferme, elle forme un ensemble de solide, et est bâtie à l’aide de bois légers. Il existe généralement trois types : la traditionnelle, l’industrielle ou le lamellé-collé.

La ferme, les pannes et les chevrons sont les éléments constitutifs d’une charpente. Pour sa réalisation, vous avez besoin d’assez de bois. Le fait de les fabriquer dans les structures avant de les poser demande théoriquement assez de dépenses et fait perdre assez de temps. Comment aménager une charpente fermette ?

Aménagement combles fermettes

L’aménagement comble fermette donne un gain d’isolation thermique. Toutefois, il requiert la création d’un plancher. Il faut comprendre que les travaux ne sont pas terminés, même quand l’entreprise a fini de libérer l’espace et d’enlever les poutres W. Il faut maintenant un plancher fabriqué. Il sera un porteur susceptible d’observer les normes d’habileté requises. C’est environ 150 kg/m², mais en charge d’exploitation.

Par ailleurs, il faut des solutions bois pour un aménagement considérable. Ces solutions consistent à installer des poutres porteuses. Il est important de penser aussi à la solution technique en métal. Cette dernière consiste donc à mettre un plancher autoporteur qui repose sur les murs.

Plusieurs avantages sortent de cette technique. Par exemple, on obtient une isolation thermique vraiment parfaite. En plus, le volume ajouté est complètement coupé du rez-de-chaussée. Cette structure de l’aménagement ne craque presque jamais dans le temps et ne bouge pas non plus. Sa solidité est impressionnante, car elle est parfaite et plus souple de 40 % par rapport au bois.

Les techniques employées

Il est important, en outre, de porter un œil attentif sur les techniques employées ainsi que la manière avec laquelle le plancher porteur sera fabriqué. Réfléchissez sur le long terme, mais aussi sur la qualité avant de vous décider quant aux prix des matériaux.

Supposons que vous vivez dans une maison où les travaux sont réalisés d’une façon bâclée, cela fait perdre de la valeur à votre logement. Cependant, une autre technique majeure de l’aménagement comble fermette est l’isolation.

À ce niveau, la réglementation Rtex, par exemple, impose bien un minimum de résistance thermique (R= 4, en moyenne). Il est quand même possible que vous alliez au-delà. Sachez toutefois que vous ne devriez plus revenir une autre fois sur cette même isolation. Nous savons tous que les travaux à reprendre sont pour la plupart ceux qui reviennent très chers.

Sur un autre plan, si vous désirez faire un aménagement combles fermettes W, vous gagnerez des mètres carrés supplémentaires. En outre, vous réduirez votre facture énergétique. Il est mieux d’anticiper et de prévoir l’emplacement de votre escalier par exemple. C’est une question qui doit être étudiée au moment de l’établissement des plans d’aménagement.

Il faut noter que le plancher bois porteur métallique doit être fait en prévoyant une ouverture pour la trémie, ce qui doit être posé en dernière position une fois que tout l’aménagement aura été effectué. C’est une façon d’éviter l’expansion de la poussière dans votre cadre de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Lire plus :
La gouttière : et si on choisissait le zinc ?

La gouttière en zinc est la plus couramment utilisée dans le BTP. Ce qui fait d’elle la favorite des gouttières,

Fermer