La chute : pire ennemie du couvreur.

La couverture est l’une des activités les plus accidentogènes du secteur du bâtiment.

Il faut savoir que les chutes lors de chantiers représentent la première cause de mortalité au travail et que le métier de couvreur enregistre à lui seul plus de 40% de ces chutes. Certains faits-divers ont mis en évidence que ces drames résultent le plus souvent d’une insuffisance voire d’un manque total de dispositifs de protections notamment en ce qui concerne les protections individuelles.

Assurer la sécurité de ses employés est pourtant une obligation pour un employeur  inscrite dans le code du travail! Une sécurité qui passe bien sûr par la mise à disposition de matériel de protection mais également par une formation aux gestes et consignes de sécurité lors des travaux sur les toits. Il est donc préférable de signaler de signaler à votre employeur tout manquement aux règles de sécurité que vous pourrez constater.

Si vous n’êtes pas sûr d’être bien protégé, voici un petit rappel des règles élémentaires de sureté :

Protection anti-chute

Le harnais est la meilleure protection contre les chutes. Pourtant, de nombreux couvreurs s’en dispensent, le jugeant gênant et inutile.

D’abord, il est indispensable de porter un harnais solidement fixé dès que cela est possible. Un réflexe que beaucoup de couvreurs n’ont pas, notamment lors de chantier sur des maisons. Un comportement inconscient quand on sait qu’une chute d’à peine 4 mètres peut s’avérer mortelle. Le choix de sa protection individuelle n’est donc pas à prendre à la légère, celle-ci doit assurer un harnachement solide tout en permettant la liberté des mouvements. De plus, le RSI (Régime Social des Indépendants) recommande de changer un harnais à chaque fois qu’il a arrêté une chute et dès que celui-ci est endommagé ou éraflé.

Ne travaillez jamais sur une échelle, en particulier s’il s’agit de travaux long et répétitifs. Beaucoup de graves chutes lors des chantiers adviennent à cause d’une échelle qui a glissé ou basculé. Préférez-lui donc des plates-formes ou des nacelles dès que cela est possible, dans le cas contraire n’oubliez pas de ne l’installer qu’au sol et de la fixer solidement. On ne plaisante pas avec la sécurité !

A bientôt pour de nouveaux conseils,

Seb

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>